Il y a certainement autant de façons de se présenter, de présenter ses produits que de cultiver ses terres, ses ceps et sa vigne.

Trouver celle qui convient, qui correspond, voilà le défi !

Si je me suis pendant longtemps refusé à avoir un site, une vitrine, c’est parce que je ne savais pas comment apparaître. Car comment dire ce qui m’échappait. Encore.

Aujourd’hui – 20 ans après mes premiers vins vinifiés – je peux tenter l’essai. Puisse ce site refléter au plus près ce que mon métier de vigneron « bio » évoque et l’expérience que j’en tire. Au quotidien. Et toujours en renouvellement.